T4deliriousny’s Blog – Groupe7


William Katavolos – Architecture Biologique
avril 26, 2009, 11:51
Filed under: Utopie | Mots-clés: , ,

La fiction commence souvent ou la fonction s’arrête. Ou plutôt, la fonction recule ou la fiction se développe. C’est le cas dans les projets dit utopiques et/ou manifestes. Ce rapport ne se limite pas à un recul face à une avancée, on observe un réel dépassement de la fiction.

William Katavolos est un professeur enseignant l’architecture au Pratt Institute of New York. Il est le co-directeur du Center for Experimental Structures. Il travaille aussi en temps que designer. Son manifeste, Organics,publié en Hollande en 1961 est une référence en ce qui concerne l’architecture chimique.

Sa théorie consiste à utiliser des substances produites actuellement, sous forme de poudres ou de liquides, et qui peuvent acquérir en se dilatant un grand volume et se solidifier au contact de l’air. Rien n’empêche donc d’envisager la construc­tion de cités sur la mer constituées par des matières plastiques qui, en se dilatant, deviendraient tores et sphères. Une fantasmagorique architecture apparaîtrait, la structure des plafonds ressemblant à celle des cristaux et les planchers se formant à la manière des coraux. Le mobilier lui-même serait chimique et pourrait se jeter après usage.

D’une mobilité parfaite, la ville marine flottante de Katavolos pourrait s’éparpiller en éléments séparés ou se grouper. Cette architecture mobile, périssable, conditionnée, collerait enfin à l’homme comme un vêtement sur mesure.

« Au matin, on pourrait voir des faubourgs se rassembler et constituer une ville; à la nuit on les verrait s’éloigner comme une musique et aller s’ancrer ailleurs. »

Katavolos- Cité Flottante

Katavolos- Cité Marine

On peut discerner deux thèmes dans le discours de Katavolos. Un discours technique qui semble poussé, scientifique, mais qui cache de grosses lacunes. Comment vit-on dans ces villes ? Comment produit on de l’energie, comment se nourrit-on, quels sont les modes de transports, quid des canalisations ? Toute une série d’aspects pratiques et techniques de la ville sont oubliés.

D’autre part, on discerne un discours presque poétique, qui fait penser à la Venise de Corbett, aux jardins Murray (un restaurant qui veut reproduire une vision de la Roma Antique), à le Corbusier décrivant le tapis d’arcadie au pied des tours de son plan Voisin…

Rem Koolhaas explique dans Delirious New York que le manhattanisme est élaboré à partir d’un discours prétendument rationnel, mettant en avant l’efficacité technique, le rendement, et cachant une idéologie sous-jaçante.

« Une matrice de frivolité terriblement sérieuse, un vocabulaire de formules poétiques qui remplace l’urbanisme objectif traditionnel par un nouvel urbanisme métaphorique pour répondre à une situation métropolitaine qui, fondamentalement, a dépassé le stade du quantifiable. »

(NY.Delire, p 125)

Publicités

Laisser un commentaire so far
Laisser un commentaire



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s



%d blogueurs aiment cette page :