T4deliriousny’s Blog – Groupe7


Architecture fictionnelle : invention d’un nouveau site

Ou plutôt architecture de l’ubiquité. Puisqu’aujourd’hui on peut être partout en même temps, l’architecture peut elle aussi devenir une passerelle vers  un ailleurs. L’architecture devient alors une faille dans l’espace-temps. Un pli qui nous amène sous une autre latitude : une autre heure et un climat autre. La maison se transforme en cabine de téléportation instantanée. Par le climat, la lumière, l’humidité ou encore l’ensoleillement artificiel, on peut recréer les conditions de vie d’un pays différent. On peut alors se trouver en Inde dans son appartement tout en regardant Israël à la télé et en jetant de temps à autre un œil sur le paysage parisien par la fenêtre. À force d’être partout en même temps on n’est nulle part en particulier. Continuellement connecté, le réseau devient global et le monde uniforme. Il est alors impossible de dire si l’on est à New York, Jakarta, Paris, Dakar ou Bombay car la ville est mondiale. L’homme devient autonome par rapport à la nature. Il crée un monde artificiel uniforme dans lequel il évolue selon sa propre cadence en dehors des rythmes biologiques naturels.

L’homme a inventé le monde de l’ubiquité. Être partout en même temps. L’architecture, par distorsions de l’espace temps, fait elle aussi partie d’une fiction globale.

Paul Virilio – L’outreville

 

Maison d’hiver Tahiti  ou Guadalajara- Vendée, France. Decosterd & Rahm associés

Intérieur de la maison d'hiver

Intérieur de la maison d'hiver

Le système de climatisation vu de haut

Le système de climatisation vu de haut

Ici les architectes se proposent de reconstituer en temps réel le climat et la lumière d’une autre partie du globe. On peut voir sur les photos l’heure et la température de l’endroit dans lequel est implanté la maison : la Vendée mais aussi l’heure et la température de Tahiti, île avec laquelle est synchroniser le climat intérieur de la maison.

« Si la climatisation moderne de l’espace est abstraite et invisible, nous proposons ici de la comprendre comme la reproduction artificielled’un climat géographiquement localisé, chimiquement déterminé. Ainsi l’intérieur de la maison vendéenne en hiver devient, au choix, un climat méridional ou tropical.  » 

Distorsions, Decosterd & Rahm architecture 2000-2005, Editions HYX, 2005

Publicités

Laisser un commentaire so far
Laisser un commentaire



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s



%d blogueurs aiment cette page :